Au royaume des enseignes, focus sur la démarche de Pipedown qui s’invite en trouble-fête en voulant couper le son. Association britannique, Pipedown milite ainsi pour la fin des playlists « In Store ».  Une nouvelle victoire vient d’être remportée en obtenant gain de cause auprès de la fameuse chaîne britannique Marks & Spencer; dorénavant le shopping se fera en silence dans tous ses magasins.

A l’origine de ce mouvement, un écrivain britannique – Nigel Rodgers –  pour qui la déambulation  lors de sessions shopping s’avère être un calvaire lorsqu’elle est accompagnée de musique jugée tout simplement médiocre.

De l’indignation à l’action, il n’y a qu’un pas qu’il franchit lorsqu’il fonde en 2002 l’association Pipedown (à traduire par : « Ferme la ! ») qui a pour but l’arrêt pur et simple de la musique dite « d’ambiance » diffusée par les enseignes accueillant du public.

En ligne de mire, le marketing sensoriel cher au spécialiste de la stratégie marketing, Philip Kotler, qui consiste à attribuer au produit une atmosphère basée sur les cinq sens, et qui a pour but de stimuler les émotions du client afin de lui donner des envies de consommation.

Seul inconvénient, le marketing sensoriel a fait ses preuves. Les résultats montrent que les achats augmentent si une musique ciblée est en diffusion dans le point de vente. Et nous parlons ici que du seul exemple sonore, mais vous remarquerez que vos points de vente sollicitent de plus en plus vos autres sens tel que l’odorat (par exemple avec des fragrances marquant le concept store) et ce, même si le produit n’est pas uniquement lié à la constituante « alimentaire ».

Reste à savoir si l’association britannique réussira à gagner d’autres batailles face à la puissance des marques dont la tendance est plutôt à l’utilisation massive des techniques de neuromarketing. La partie des « rois du silence »est loin d’être finie…

Liens :

Pour en savoir plus sur pipedown

Emission de France culture sur l’ambiance sonore en magasin

 

Partagez cet article !