Avec l’arrivée des Millennials sur le marché de la consommation, les marques ont dû développer ce que l’on appelle, dans le jargon publicitaire, une stratégie de Brand Culture ou branding. Autrement dit, il a fallu qu’elles épaississent leur identité/personnalité de marque à l’aide d’une stratégie culturelle, afin de porter des valeurs et symboliques inspirantes pour ses cibles. L’enjeu est, bien évidemment, d’émerger, de se distinguer de ses concurrents et de susciter l’adhésion de sa communauté.

Fort de ce constat, le branding musical s’est donc vite imposé comme étant incontournable dans la stratégie de communication des marques. En effet, à y regarder de plus près, quoi de mieux que la musique lorsque l’on parle valeurs, évocation symbolique, segmentation mais aussi fédération et communauté ?
 

INDUSTRIE MUSICALE ET ANNONCEURS

Le branding musical se décline sous plusieurs formes : synchronisation musicale, cobranding, placement de produit, endorsement, organisation d’événements exclusifs, concours… Les possibilités sont multiples ; et si l’on comprend aisément l’intérêt des annonceurs à s’engager dans une stratégie de Branding Musical, qu’en est-il du côté de l’industrie musicale ?

L’aspect financier qui a été, dans un premier temps, l’un des enjeux majeurs de ce rapprochement n’est aujourd’hui plus le seul motif.

 

– EXPOSITION MÉDIATIQUE & NOTORIÉTÉ –

En s’associant avec une marque en acceptant de faire synchroniser l’un de ses titres sur un spot TV, par exemple, l’artiste va bénéficier d’une très grande exposition médiatique et, pour la plupart du temps, sur une longue période. D’ailleurs, de nombreux artistes en développement ont pu accéder à la notoriété grâce à la pub.

-> Écouter notre playlist dédiée aux artistes découverts par la pub

 

– ÉLARGIR SON PUBLIC CIBLE –

Qui dit notoriété, sous entendant élargissement de son audience.
En effet, il n’est pas rare de voir les musiques utilisées par la publicité grimper dans les classements d’écoutes et de ventes de singles.

 

– PARTAGE IDENTITAIRE –

S’il est vrai qu’une marque, en s’associant à un artiste, renforce son identité de marque ; il est aussi vrai qu’un artiste, en collaborant avec une marque, va permettre d’approfondir son univers artistique. Chacune des deux parties tire profit de l’image de l’autre.

Prenons l’exemple du groupe parisien Bagarre, tout de Adidas vêtu. Au-delà de leur musique hybride, qui est venue bousculer les codes de la scène française, leur tenue « de scène » participe également à leur empreinte musicale. À y regarder de plus près, Bagarre est finalement plus qu’un simple projet musical. C’est un projet pensé comme un tout, de leur prestation scénique à l’esthétique de leur clip et de leur communication ; en passant par les valeurs qu’ils défendent ainsi que leurs noms de scène.

 
 

Partagez cet article !