L’habillage audio des contenus vidéos est désormais révolutionné par un petit nouveau : Imuze

Plateforme mêlant musique et mathématiques, ce nouvel outil cofondé par André Manoukian & Yacin Bahi, permet la composition de musiques à la demande pour les entreprises.
André Manoukian passe donc du clavier Maître au clavier informatique.
« La musique est un exercice caché d’arithmétique tel que l’esprit ignore qu’il compte » (Leibnitz, 1712). Pendant très longtemps, la musique fut considérée comme une science au même titre que l’astronomie ou la géométrie. Des grands compositeurs comme Bach réalisaient des algorithmes et les donnaient ensuite à leurs élèves.
C’est sans doute de ces postulats que sont partis les deux associés afin de créer une plateforme proposant une technologie disruptive de composition et de génération automatique de musique. L’idée est née du besoin d’enrichir tous les contenus crées et destinés aux plateformes comme Facebook ou Youtube (estimée à 500 heures de vidéos téléchargées toutes les minutes !)

Dans la pratique, cela se traduit par une application (hébergée dans le Cloud) qui permet d’assembler, couper, étendre une sélection de morceaux prêts à l’emploi et qui pourront ainsi se caler efficacement à l’image, le tout accompagné de la licence d’utilisation adaptée.

iMuze en démo :

 

Cette start-up propose aujourd’hui de générer plus de 100 000 mélodies originales par jour, sans droits d’auteur et à coûts contrôlables.

D’après Yacin Bahi, les premiers partenariats stratégiques avec des acteurs de premier plan ont d’ores et déjà été conclus.

Reste à savoir si la mathématique implacable du business sera cette fois ci aussi au rendez-vous…

Partagez cet article !